Histoire du rideau à travers les siècles

Objet de Légende revient aujourd’hui sur l’histoire du rideau. Au théâtre ou simplement à nos fenêtres, il est devenu un objet courant de décoration. Retour sur les grandes évolutions de cette tenture.

On vous en dit plus sur l'histoire du rideau à travers les siècles.

On vous en dit plus sur l’histoire du rideau à travers les siècles.

Des rideaux dans la Bible

L’origine des rideaux reste très floue, pourtant déjà dans le Nouveau Testament, il est fait allusion d’un voile utilisé pour séparer le Sanctuaire. Autant dire que la tenture n’est pas toute jeune ! Plus utilisée à l’origine pour protéger de la vue et créer une intimité, elle a peu à peu pris place sur le devant des fenêtres pour amoindrir la luminosité.

Le rideau ornemental

Longtemps, suspendre des tentures à ses fenêtres était réservé à la noblesse. Pour orner ces pans de tissus, ils faisaient alors appel à des passementiers. Au XVIe siècle, c’est le plein essor de cet art de tisser des ornements avec des fils, en France. Signe extérieur de richesse, le gland et le pompon se nouent à l’embrasse du rideau. Le rideau prend une vraie fonction décorative.

Des tringles et des rideaux pour tous !

Brevetée à la fin du XIXe siècle à New York, la tringle à rideaux moderne est dès lors produite à grande échelle, rendant par la même occasion le rideau tout à fait démocratique.

De nos jours, voilage en lin ou organza, grands rideaux occultants ou en tissu léger, rideaux en velours ou en lin, voile brise-bise, doubles-rideaux, à motifs, à imprimés ou unis, toutes les déclinaisons de rideaux sont désormais accessibles, selon les goûts, les envies, le budget et les besoins. Que l’on souhaite se protéger de la luminosité ou tout simplement se couper du vis à vis grâce à un brise bise, le rideau accompagne nos jours. Du matin que l’on se lève, où on l’ouvre, au soir que l’on se couche, où on le referme, le rideau rythme véritablement nos journées.

Le rideau au théâtre

Impossible de ne pas évoquer le rideau de velours rouge, indispensable accessoire du théâtre encore aujourd’hui. Destinée à séparer la scène de la salle mais également à cacher les coulisses et les changements de décor, cette lourde et somptueuse tenture fait partie intégrante du spectacle, notamment lorsqu’elle est levée après le rituel des trois coups, frappés sur le plancher avec un bâton par le brigadier.

Le rideau a su traverser les siècles afin de s’adapter aux coutumes et aux différentes modes qui constituent notre histoire.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

*