Le collant, incontournable mode

Jeune femme qui porte des collants sous son short

Au même titre que les chaussettes ou les sous-vêtements, les collants sont un basique de la lingerie féminine. S’ils sont un incontournable de la mode, leur histoire est plus récente que nous le pensons. Ils ont d’ailleurs vu le jour en même temps que certaines autres grandes révolutions qui ont marqué l’industrie textile.

La création du collant

L’histoire de cet accessoire est intimement liée à celle du nylon. C’est en 1938 que cette matière révolutionnaire voit le jour, créée par la société Française Du Pont de Nemours. Toutefois, il faudra attendre 1939 pour que les premiers bas dits « en soie synthétique » soient commercialisés. Les collants existaient déjà, et ce dès les années 40. Mais ils étaient réservés au monde de la danse, de la mode ou du cinéma. Il faudra attendre l’après-guerre et plus précisément 1953 pour qu’ils se démocratisent et s’invitent sur les jambes des femmes. Et dans les années 60, l’arrivée du lycra et de la mini-jupe va populariser cet accessoire devenu indissociable des ensembles de lingerie.

Une pièce qui s’impose rapidement dans les garde-robes

Très rapidement, les collants sont proposés avec une indication du nombre de deniers. Le denier est une unité de mesure qui indique le degré d’épaisseur des fils. Il est possible de trouver dans les grandes surfaces comme en enseignes spécialisées des bas et collants. Ces derniers vont de 10 à 100 deniers. Aujourd’hui porté sous une robe, une jupe ou même un short, le collant est porté toute l’année, selon son épaisseur. Il se décline même en des dizaines de couleurs et motifs. Rien de tel qu’un collant fantaisie pour apporter un peu d’originalité et/ou de sensualité à votre tenue !

Un basique qui existe depuis bien plus longtemps qu’on ne le pense

Le collant tel que nous le connaissons s’est démocratisé dans la seconde moitié du XXe siècle. En réalité, il est bien plus ancien. Des archéologues ont découvert les ancêtres des bas dans la tombe d’une riche femme égyptienne. Les tableaux du Moyen Âge et de la Renaissance ont aussi montré que les hommes ont longtemps porté des collants. Semblables à nos leggings, ils étaient appelés culottes. Ils étaient faits en soie, en laine fine ou dans des matières moins nobles.

S’il reste assez récent, le collant s’est rapidement imposé dans toutes les garde-robes. Aidé par les tendances mode, il a gagné en popularité au fil des ans grâce à de nouvelles matières, couleurs et motifs. Aujourd’hui, il est porté toute l’année, en journée comme en soirée, pour dévoiler toute la beauté des femmes.