La véranda

Véritable bijou de technologie et d’innovation la véranda a une longue histoire derrière elle. D’où nous vient cette pièce à vivre? Zoom sur l’histoire de la véranda.

véranda avec coin salon

La véranda moderne est une pièce de vie à part entière. Source image : Akéna Vérandas

La véranda : un espace de vie tout droit venu de l’Inde

On pourrait croire que son nom est latin, mais il vient de la langue hindi : le mot  « baramdha » serait apparu autour du XVe siècle pour désigner un balcon ou une terrasse en bois protégé d’un toit. Avant les vérandas en alu telles qu’on les connait aujourd’hui, les vérandas de bois permettaient aux habitants d’un maison de profiter de l’extérieur tout en profitant des intempéries.

La prononciation du  terme a ensuite été adaptée aux langues européennes : la « véranda »  était née!

 

 Véranda : la petite sœur de la serre horticole?

Comment expliquer l’arrivée des vérandas en Europe? Au XVIIIè siècle, en pleine période coloniale, des scientifiques anglais ramenèrent dans leur pays de nombreuses espèces de végétaux exotiques. Afin de pouvoir les étudier, on construisit tout d’abord des serres, puis des jardins d’hiver : leur but était de protéger les plantes du froid tout en les exposant à la lumière.

le_jardin_dhiver_des_champs_elysees1846_bnf_2Le jardin d’hiver des Champs Elysées : une véranda avant l’heure!

En 1846, un jardin d’hiver prit forme sur les Champs Elysées : l’exotisme de cette construction  de verre et de ferronnerie séduisit la population. Chacun souhaitait ainsi se faire construire sa propre maison de verre, bien souvent accolée à son habitation : c’est ainsi que, petit à petit, la véranda entra dans les mœurs architecturales françaises.

La véranda : différente en fonction du climat

La façon de concevoir des vérandas n’est pas la même selon la zone géographique. Alors que, dans les pays nordiques, les vérandas sont construites en priorité pour protéger du froid et faire entrer la lumière, elle permettent de créer des courants d’air et de se protéger du soleil dans les pays tropicaux. Il n’est alors pas rare de voir les triples vitrages de nos vérandas modernes se transformer en moustiquaires!

A l’heure actuelle en France, la véranda en aluminium occupe 95% du marché : ce matériau est plébiscité par les consommateurs et les pros du secteur pour ses performances en terme d’isolation. Source : Wikipédia.

Vous l’aurez compris, en France, la véranda doit répondre à une double contrainte : protéger du froid l’hiver et conserver la fraicheur en été!

 Le saviez vous?

  • Dans les Mascareignes (La Réunion, l’Île Maurice et Rodrigues), on appelle les vérandas « varangues »
  • Un constructeur d’extension de maison ou de vérandas est appelé un vérandaliste.

 

Laisser un commentaire

*