La culotte

Des Sans-Culotte aux culottes de grand-mère en passant par les couches-culotte : zoom sur l’histoire culottée d’un élément incontournable de la lingerie et de la garde robe féminine… et masculine!

La culotte : à l’origine, un vêtement masculin

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la culotte était, à l’origine, un vêtement masculin de l’Ancien Régime. Il était porté par les aristocrates .

culotte-ancien-rc3a9gime

Un aristocrate portant la culotte. Source: legranddepoussierage.files.wordpress.com

Chez les femmes, une apparition tardive de la culotte

Les sous vêtements féminins ont longtemps été composés d’une superposition de jupons. Au XIXè siècle, le « pantalon de lingerie » fait son apparition. Il offre une plus grande liberté de mouvement aux femmes et leur permet notamment de faire du sport et de porter des crinolines sans dévoiler leur intimité.

Ces pantalons s’inspirant des culottes masculines, ils en prennent le nom : la culotte féminine, ancêtre de notre lingerie sexy est née à grand renfort de fronces, des volants brodés et de dentelles. Ce n’est qu’à partir du XXe siècle que la culotte est raccourcie au niveau des cuisses : elle peut ainsi être portée sous des robes plus courtes et plus moulantes.

La culotte Petit Bateau

culotte petit bateau 1918Le premier modèle de culotte Petit Bateau. Source : site officiel Petit Bateau

La culotte telle qu’on la connait aujourd’hui est née dans l’atelier de Pierre Valton, l’homme à l’origine de la marque Petit Bateau. En 1918, il crée un modèle de culotte qui ne descend pas sur la jambe et ne comporte plus de boutons. Il faudra ensuite attendre les années 60 pour voir la culotte de grand mère évoluer dans des formes plus modernes telles que le shorty, le tanga ou encore tous les modèles que l’on retrouve sur les sites de destockage de lingerie!

Les différentes formes de culottes. Source : Wikipedia

Le saviez-vous?

  • L’expression « porte la culotte » remonte à l’époque où la culotte était un vêtement masculin. D’où cette expression lorsqu’une femme prenait de l’ascendant sur son mari.
  • A partir des années 40  porter des culottes noires symbolisait la lascivité (ce qui n’était pas le cas au début du XXe siècle) : elles étaient réservées aux femmes aux mœurs plus libres et les culottes « respectables » étaient uniquement vendues en blanc ou en rose.
  • Au XVIIe siècle, les autorités avaient imposé le port d’un caleçon aux danseuses d’opérettes pour respecter les principes de la décence.
  • Pendant la révolution française, les manifestants portaient des pantalons à rayures, par opposition aux aristocrates qui portaient encore des culottes. Il se firent appeler, par opposition, les sans culottes.

 

Laisser un commentaire

*