L’évolution du pyjama pour bébé à travers les siècles

Histoire pyjama bébé

Vous pensiez que le pyjama pour bébé avait toujours existé ? Il n’en est rien. Cette pièce n’apparaît dans le trousseau du nourrisson qu’à partir du XXe siècle. Alors, remontons plusieurs dizaines d’années en arrière…

Des débuts minimalistes

De l’Antiquité jusqu’au XVIIIe siècle, les bébés étaient emmaillotés avec des langes. Il s’agissait de bandes de coton et d’une planchette de bois qui servait à maintenir ses jambes droites. Le but de cette méthode était de tenir l’enfant au chaud et de l’empêcher au maximum de bouger pour éviter qu’il se blesse.

On pouvait, dans certains cas, poser une peau de mouton sur lui pendant l’hiver. La tradition de l’emmaillotage avec des langes a perduré jusqu’à la moitié du XIXe siècle. La planchette disparut rapidement. Par la suite, cette technique reviendra à la mode, mais avec des couvertures et une méthode plus confortable.

Pyjama unisexe

Les premiers vêtements pour bébé étaient unisexes. Que ce soient les langes, les barboteuses ou les premiers maillots de corps tricotés, il n’y avait pas de distinction évidente des sexes.

L’époque montrait davantage une distinction des classes sociales, par l’utilisation de certaines matières. Les filles comme les garçons pouvaient porter une chemise à col Claudine ou dentelé. Ce n’est que plus tard que le pyjama prendra une couleur spécifique pour déterminer le sexe de l’enfant.

Barboteuse et grenouillère

La barboteuse fait son apparition au XXe siècle et est destinée au départ pour les enfants entre 2 et 4 ans. Très vite, elle sera adaptée pour les bébés, car cette combinaison courte avec son boutonnage à l’entrejambe s’avère très utile pour changer rapidement les couches.

Le body, qui possède en plus des pressions sur le ventre, fait son entrée en 1940 et suit le mouvement. Enfin, c’est la grenouillère, ou babygro, qui, en 1960, remporte les suffrages. Ce modèle, toujours d’actualité, est le pyjama pour bébé par excellence puisqu’il le tient bien au chaud, bout des pieds compris !

Gigoteuse bébé

Gigoteuse et nid d’ange

La gigoteuse, ou turbulette, apparaît également au XXe siècle et s’apparente plus à un sac de couchage pour bébé qu’à un véritable pyjama. Néanmoins, elle est très utile et chaude. Son usage, qui est utile pour éviter les couvertures et le risque d’étouffement, est conseillé jusqu’à 18 mois.

Le nid d’ange quant à lui est réservé aux nouveau-nés jusqu’à 3 mois. Contrairement à la turbulette, il n’a pas d’emplacement pour les bras et possède une capuche pour protéger la tête et les oreilles de bébé.