Les origines de la baguette magique

La baguette magique, tout le monde connaît. Qu’elle soit utilisée par les mages, magiciens, sorcières ou fées, cet objet, dans l’imaginaire collectif, sert à transmettre de l’énergie ou à lancer des sorts. Mais comment est apparu cet instrument ? D’où remonte son origine ? Objets de légende vous en dit plus.

La baguette magique, qu’est ce que c’est ?

Utilisée par les Initiés, les Mages et autres sorcièr(e)s, magicien(ne)s, fées…pour transmettre de l’énergie, lancer des sortilèges ou obtenir de meilleurs résultats suite à l’utilisation de la magie, la baguette magique est donc un objet de pouvoir.

La baguette magique est composée de deux éléments variables : un bois provenant d’un arbre et d’un cœur, qui lui peut venir de diverses créatures magiques.

La baguette est donc un objet utilisé pour canaliser et centraliser les pouvoirs magiques de son utilisateur. Une baguette est ainsi souvent nécessaire pour qu’un sorcier, un magicien ou une fée soit capable d’utiliser le maximum de ses capacités.

Quelles sont ses origines ?

Les premières traces de l’utilisation de la baguette magique remonteraient à l’Egypte et à la Grèce Antique. A cette époque vulgaire bâton, la baguette symbolisait l’autorité et les pouvoirs magiques et mystiques.

Depuis, l’aspect de même que la symbolique de la baguette ont bien changé. Au Moyen-âge, les magiciens alchimistes ont adopté la baguette comme symbole de leurs pouvoirs magiques. Ils l’utilisaient pour jeter des sorts, dessiner des cercles de protection sur le sol… A l’époque, lorsqu’un magicien taillait sa baguette, il évoquait les Démons ou les Esprits dont il désirait les pouvoirs afin de les ancrer dans on instrument (pouvoir de guérison, maîtrise de la force des éléments…)

La baguette dans la tradition littéraire

cendrillon

Les baguettes magiques sont depuis tout temps citées dans les œuvres littéraires. Homère dans l’Odyssée raconte que Circé faisait boire un breuvage aux personnes avant de les frapper de sa baguette pour les transformer en porcs.

Le célèbre conteur Charles Perrault évoque au XVIIe siècle dans ses écrits la baguette magique. Il en munit les fées marraines de Cendrillon, Peau d’Âne ou encore La belle au bois dormant.

La baguette magique est également présente sous différentes formes dans les sagas Narnia, Harry Potter et le Seigneur des Anneaux.

Et aujourd’hui

gandalf-baton-magique

Aujourd’hui, la baguette magique n’a pas disparu de l’imaginaire collectif. Au cinéma, on l’aperçoit très régulièrement. Au cinéma, les adaptations des œuvres Le seigneur des anneaux et Harry Potter ont remis la baguette magique au goût du jour.

De même, les magiciens à Lyon ou ailleurs utilisent toujours le modèle noir à bouts blancs pour effectuer leurs tours de magie dans des animations de mariage à Lyon ou autre, ou encore sur scène. La baguette telle qu’elle est utilisée aujourd’hui a été mise au point par le maître de la magie, Robert Houdin, à la fin du XIXe siècle.

Laisser un commentaire

*