L’histoire du VTT

La France est un pays attaché au VTT. Championne des JO avec 6 médailles remportées dont 4 d’Or depuis 1996, l’Hexagone est le lieu de naissance de nombreux grands vainqueurs tels que Julien Absalon en cross-country, Nicolas Vouilloz en descente, Julie Bresset en cross-country ou encore Anne-Caroline Chausson en descente et en enduro.

L’invention du VTT

C’est au milieu des années 70, aux Etats-Unis, que naît le VTT tel qu’on le connaît aujourd’hui. Un groupe de passionnés adaptent les vélos de plages pour les rendre tout terrain.

La première fabrication en série du VTT revient à Tom Ritchez, qui créa la marque Fisher MoutainBikes en 1979 avec ses acolytes Gary Fisher et Charlie Kelly. Le succès est au rendez-vous et les sportifs du monde entiers plébiscitent ce vélo tout terrain. 5 ans plus tard, en 1984, la première course de VTT est organisée en France : c’est le Roc Azur, qui attira 7 participants à l’époque, puis en comptera 20 000 de nos jours. Le VTT sera souvent modifié pour être de plus en plus pratique et adapté à une pratique sportive. Et pour faciliter le choix des tailles, les fabricants se calqueront sur l’industrie textile.

De nos jours, le VTT connaît encore des transformations : certains sont dépourvus de suspensions voire de selle pour la pratique du trial, d’autres sont équipés de roues d’un diamètre de 29 ou 27,5 pouces, tandis que l’assistance électrique fait également sa place dans la pratique de la randonnée. C’est l’apparition du VTT électrique, ou VTTAE.

L’équipement du vététiste

Une personne pratiquant le VTT de loisir ou de compétition se doit de porter des équipements garantissant sa sécurité et assurant sa protection.

Certains équipements sont obligatoires, comme le casque, les gants ou mitaines et une paire de lunettes ou un masque de protection. A cela peuvent s’ajouter les genouillères, les protège-tibias, les coudières, les vestes de protection et les neck-brace (protections cervicales).

En plus de son VTT et de ses équipements de protection, le cycliste peut opter pour d’autres éléments de confort : une trousse de secours, un kit de réparation en cas de crevason, un GPS et de quoi s’hydrater.

Les disciplines du VTT

La pratique du VTT peut se répartir en de nombreuses disciplines selon les appétences de chacun. Huit sont reconnues par la Fédération Française de Cyclisme (FFC) :

  • Le cross-country
  • La descente
  • Le trial
  • Le 4X
  • L’enduro
  • La randonnée
  • Le relais par équipe
  • Le Trophée de France des Jeunes Vététistes

D’autres disciplines, notamment hors compétition, peuvent également être pratiquées. Certaines sont dérivées de la liste ci-dessus à l’instar de la descente marathon,  du cross-country marathon et du cross-country eliminator. Le freeride, le dual slalom, le dirt, le street, le VTT all-moutain et le slopestyle sont également des activités pouvant être énumérées dans le cadre des disciplines VTT.

Laisser un commentaire

*