Le luxe : un univers intemporel

Contrairement à ce que l’on peut penser, l’idée du luxe n’est pas une notion contemporaine. Et, si l’on en croit certains historiens, à l’image de Jean Castarede, auteur du « Grand livre du luxe » (Editions Eyrolles), les objets de luxe comme les bijoux, les parfums, les vêtements et les accessoires étaient déjà portés il y a près… de 2000 ans !

Voyage à travers le temps

BAGUE

S’il y a une chose dont nous sommes certains aujourd’hui, c’est que l’essor des produits de luxe est intimement lié au développement et au rayonnement de nos civilisations. Des objets raffinés, simplement fabriqués pour le plaisir, ont été retrouvés sur de nombreux sites de fouilles archéologiques. Ainsi, les premiers bijoux seraient apparus 28 000 ans avant JC en Russie, dans la tombe d’un homo sapiens, dont le squelette était recouvert de bracelets, de colliers et de perles en ivoire de mammouth, à priori cousues sur ses vêtements.

L’or fut découvert 4600 ans avant JC en Bulgarie, dans une nécropole de plus de 290 tombes, lesquelles contenaient des bracelets, des pendentifs, des diadèmes, etc., représentant un poids total de 6 kilos d’or pur.

Le luxe et le raffinement transparaissent dans plusieurs civilisations comme celle des pharaons ou encore celle des Incas. L’histoire révèle ainsi bon nombre d’exemples de peuples ayant réservés une place de choix aux objets de luxe. Le fil d’Ariane étant, selon Jean Castarede : « la volonté affichée de se mettre en valeur, de se différencier de son semblable pour le séduire ». Le luxe devenant alors une façon d’affirmer son identité…

Les premiers pas du luxe moderne

BRACELET

En Europe, l’avènement des premières manufactures au 17ème siècle signe l’arrivée du luxe. Il faudra néanmoins attendre le 18ème siècle, pour qu’il prenne davantage d’ampleur. En 1764, Louis XV autorise l’installation d’une verrerie à Baccarat, dans les Vosges. En 1776, à Reims, Monsieur Dubois crée la première cave à champagne, qu’il revendra quelques années plus tard à Nicolas Schreider, lui-même la léguant à son neveu, un certain Louis Roederer… L’année 1780 voit, pour sa part, la naissance de la marque Chaumet, (fondé par Marie-Etienne Nitot), qui devient en 1802, le joaillier officiel de Napoléon et de Joséphine. En 1812, Breguet dévoile la première montre bracelet qui aura nécessité deux ans et demi de travail ! En 1832, la célèbre marque de montres suisses Longines fait son apparition. Quelques années plus tard, en 1860, c’est la marque TAG Heuer, aujourd’hui internationalement connue, qui dévoile au monde ses montres hautement techniques.

Montre longines maison maier lyon

A la fin du 19ème, début du 20ème siècle, la naissance des « maisons » dans les secteurs de la maroquinerie, de la mode, de la parfumerie et de la joaillerie confirme un peu plus cette réalité du luxe. Des marques devenues aujourd’hui incontournables voient le jour, à l’image de la maison Italienne Buccellati (1919) ou un peu plus tard, de la maison Poiray (1975).

Malgré les crises économiques successives qui ont marqué notre histoire, l’univers du luxe a toujours réussi à tirer son épingle du jeu. Et si aujourd’hui, les plus prestigieuses marques appartiennent, pour la majorité d’entre-elles, à des grands groupes mondiaux : LVMH, Richemont, etc., le savoir-faire d’antan transparait toujours au travers de splendides collections de haute joaillerie et de haute horlogerie.

I crédits photos : www.maier.fr I

Laisser un commentaire

*