La poupée : décryptage d’un jouet mythique !

Copine d’aventure, confidente rassurante, objet de collection… la poupée est le jouet par excellence associé à la fillette. Véritable élément d’apprentissage c’est un jouet mythique qui a traversé les siècles dans tous les foyers du monde. Décryptage.

poupees-histoire-objet-legende-mythique-jeu-jouet

Des poupées pour tous les goûts

Autrefois à symbolique religieuse, la poupée revêt aujourd’hui de nombreux visages : nourrisson, enfant, femme… c’est sous des aspects très variés que son utilisation s’est diversifiée. Les marques proposent des poupées aux corps tantôt raides ou articulés, souples ou solides, avec un rôle social défini ou non (mannequin, baigneur, maman…).

Les marques se sont approprié cet objet mythique pour diversifier les gammes et permettre à l’enfant de développer son imagination. Les accessoires pour poupées font partie de cette mutation : robes, sacs à dos, trottinettes, casques audio, mobilier, chapeaux, casques, lunettes… Toutes les histoires sont bonnes à inventer pour les fillettes et les petits garçons.

La poupée, plus qu’un jouet

Dans ses versions les plus nobles, la poupée peut faire office d’objet décoratif précieux : nacre, cire, porcelaine, tissus délicats… on les trouve même chez les antiquaires. Les poupées de certaines époques sont de véritables témoins sociologiques de leurs temps : guerre, révolution, statut de la femme, ameublement… A l’époque, les artisans travaillent la poupée avec minutie.

Dans le cas des poupées en porcelaine ou décorative, n’oubliez pas que les enfants ménagent rarement leurs jouets. Il sera plus prudent de faire un détour en famille à la boutique de doudous et  poupées.

Aujourd’hui, en France, certaines marques continuent d’alimenter le goût de l’excellence en maintenant la production française avec le soutien de la SFBJ : la société française de fabrication de bébés et de jouets héritée du XIXème siècle.

Laisser un commentaire

*