Manteau : le duffle-coat à capuche

Celui qui habille aussi bien les femmes que les hommes est un manteau que l’on aime pour son intemporalité. Pour beaucoup les jours de froid et de pluie sont synonymes de manteau chaud et imperméable : c’est-à-dire de duffle-coat !

C’est dans les rangs de l’armée que le duffle-coat a fait ses premières classes. Zoom ci-dessous sur l’histoire du duffle-coat.

Un manteau en laine originaire des Flandres

C’est dans les Flandres près d’Anvers que le duffle-coat voit le jour pour la première fois, plus précisément dans la ville de Duffel près d’Anvers.

Depuis le Moyen Âge cette ville est reconnue pour la qualité de ses tissus en draps de laine épais et chauds. Ces tissus sont non dessuintés grâce à la graisse animale présente dans le tissu, ce qui rend la pièce extrêmement chaude et quasi imperméable.

Taillés sous forme de manteau, ces vêtements sont prisés des marins et des pêcheurs qui les trouvent pratiques et confortables. La large capuche, les grandes poches plaquées, les fermoirs en cordelettes plus pratiques et économiques que les boutonnières traditionnelles, participent à son succès.

C’est au cours de la Seconde Guerre Mondiale que les militaires vont s’emparer de ce modèle de pardessus polyvalent. La Royal Navy et le maréchal Montgomery vont le mettre sur le devant de la scène. Le modèle original est écru, de la couleur naturelle de la laine, et il est porté aussi bien par les matelots que par les officiers. Veste préférée du maréchal Montgomery, désormais dans les pays anglo-saxons, on surnomme ce pardessus le Monty-coat, du nom de son illustre admirateur.

Un manteau à capuche pour femme et pour homme

Après la guerre les stocks de duffle-coats militaires étant tels, qu’il faut trouver une solution pour écouler le surplus. La couleur écrue et la coupe militaire ne rencontrant pas un grand succès auprès des civils, Harold et Freda Morris, deux tailleurs anglais, ont pour idée de modifier la coupe du modèle d’origine.  Ils réduisent la large capuche, teigne le manteau, mettent une doublure colorée et apposent des fermoirs en cuir et corne, beaucoup plus élégants. Le succès de ce modèle Gloverall est immédiat ! La marque est encore à l’heure actuelle considérée comme le spécialiste de duffle-coat.

Désormais le duffle-coat est un manteau aussi bien pour femme que pour homme. Ce basique du dressing est chaque année ressorti fièrement dès les premiers frimas de l’hiver. Manteau mixe et polyvalent on peut aussi bien le porter sur un pantalon de costume, un pantalon féminin droit ou bien encore pardessus une robe avec un sac à franges besace. C’est ce qu’on aime particulièrement dans ce modèle : son adaptabilité et son confort qui fait chaque année des émules!

Laisser un commentaire

*