L’histoire du gyrophare

Parfois appelé avertisseur lumineux ou feu tournant, le gyrophare a été créé au début du xxe siècle dans un objectif de prévention et de sécurité. Il concerne différents types de véhicules, mais s’est également démocratisé sur des sites d’exploitation professionnels, comme les chantiers ou les unités de production industrielles.

Les premiers pas du gyrophare en France

Si les gyrophares sont présents dans tous les pays, les premiers modèles orange apparaissent en France à partir de 1958. À l’époque, seuls les véhicules prioritaires peuvent en bénéficier. Il faut attendre le milieu des années 1960 pour découvrir les gyrophares bleus. Désormais, ils s’accompagnent d’un signal sonore surnommé « deux tons ». En plus des véhicules de pompiers et des forces de l’ordre, les ambulances privées et la flotte d’EDF/GDF peuvent en être équipées.

Un usage qui se démocratise

Dès les années 1970, le gyrophare devient symbole d’avertissement pour prévenir d’un danger ou d’une urgence. En 1972, une loi est votée pour équiper les véhicules encombrants ou suffisamment lents pour présenter une altération de la circulation. C’est le cas des engins de chantier, ainsi que des tracteurs. Au cours des années 1980, le gyrophare se perfectionne. On rencontre les premiers modèles amovibles pour des utilisations ponctuelles ou pour des véhicules non agréés, comme les voitures de tourisme banalisées de la police.

Des innovations pour accroître l’importance du gyrophare

Actuellement, le gyrophare se décline sous plusieurs formes et modèles. Au-delà du phare de travail led, c’est la vitesse d’émission et la tonalité du signal sonore des gyrophares, qui s’avèrent intéressantes pour les sites industriels, les chantiers ou les véhicules sur les voies de circulation classiques. Pour gagner en visibilité, les gyrophares LED orange peuvent composer une barre lumineuse, comme sur une dépanneuse ou une camionnette utilitaire. De forme ronde ou rectangulaire, le gyrophare reste indispensable pour assurer la sécurité d’un corps de métier ou des usagers de la route.

Laisser un commentaire

*