Le roman historique, la préhistoire réinventée

les enfants de la terre

Crédit photo : lesplumesasthmatiques.net/

Depuis combien d’années nous annonce-t-on le déclin du roman et des produits culturels de toutes sortes ? Le roman historique tire toujours son épingle du jeu.

Le secteur de l’édition résiste plus ou moins bien à la crise du livre. Parmi ceux qui tirent leur épingle du jeu, le roman historique se situe dans le peloton de tête. La Préhistoire, ainsi, séduit de nombreux lecteurs qui veulent redécouvrir la vie de leurs lointains ancêtres. Objets-de-legende.fr vous donne quelques livres à lire ou à relire.

Les enfants de la Terre

Il y a quelques 35 000 ans, le climat du territoire qui donnera plus tard la France actuelle est bien différent de celui que nous connaissons. Les mammouths peuplaient alors les vallées, et les tigres à dent de sabre rôdaient, à l’affût d’un chasseur isolé. C’est dans ce contexte historique que Jean M Auel a voulu développé son cycle littéraire « Les enfants de la Terre« . Ayla, une jeune homo sapiens un temps élevée par des hommes de Néandertal, roule sa bosse dans un monde tantôt accueillant, tantôt hostile. Les six opus de cette saga ont été un succès en librairie, avec des millions d’exemplaires vendus.

Mémoire de pierre

C’est le coup de coeur de Objets-de-legende.fr. Pierre Orthlieb appartient à cette cohorte d’auteurs de talent, qui n’ont pas la chance de bénéficier d’une grande maison d’édition et d’une publicité suffisante pour le lancer. Son livre, Mémoire de pierre, est accessible aux jeunes, et agréable à lire. Il permet de passer un bon moment, de s’immerger au coeur de la Préhistoire sans exiger un trop grand effort intellectuel.

Les grandes falaises, de Michel Peyramaure

L’auteur français Michel Peyramaure est connu pour ses romans historiques de grande qualité. Avec Les grandes falaises, il s’intéresse à l’époque de la Préhistoire et nous livre un récit bouleversant sur les notions de partage et de tolérance, qui semblent ainsi déjà d’actualité il y a quelques dizaines de milliers d’années.

Laisser un commentaire

*