Le fard à paupière

 fard a paupiere – histoire fard a paupiere – ombre a paupiere

Le fard à paupière fait parti de ces objets indispensables de notre trousse à maquillage. Mais saviez-vous que l’ombre à paupière est née durant l’antiquité ?

Du maquillage venu d’Egypte

Ce sont en réalité les Egyptiens qui les auraient inventés. De nombreux flacons datant de -2500 avant J.C ont d’ailleurs été retrouvés dans des tombes funéraires. Noirs, blancs mais aussi verts ou bleus, les fards de l’antiquité servaient avant tout à protéger la peau des agressions et à assainir le visage.
Un rôle à la fois thérapeutique, esthétique mais aussi religieux et sacré, pour ces fards à paupières qui étaient fabriqué grâce à des procédés chimiques parfois complexes.

De la renaissance à la révolution française, les fards étaient surtout utilisés pour blanchir le visage, ce qui était la grande tendance de l’époque. On pouvait aussi bleuir le contour de l’oeil pour faire ressortir les cernes et rendre le regard plus pénétrant.

fard paupiere

Le fard à paupière n’a pas pris une ride

A la fin du 19ème siècle, le fard à paupière et le maquillage des yeux de façon générale prennent une nouvelle tournure.
Alors que le premier mascara volume sera créé à Londres en 1880 par Eugène Rimmel, c’est l’entreprise Bourjois qui viendra révolutionner les fards à paupière en proposant, dès 1863, un fard cuit ou fard sec, à la texture douce et au rendu modulable grâce à l’estompe. Ces fameuses boîtes rondes ont d’ailleurs traversé le temps puisqu’elles sont toujours vendues par la marque qui ne cesse de proposer des innovations.

Aujourd’hui, si les vertus thérapeutiques ont complètement disparu, les fards à paupière sont plus que jamais au centre de la tendance. Travaillés en dégradés, ils permettent d’agrandir le regard et d’habiller les yeux. Un véritable objet de légende dont on ne saurait se passer.

Plus de maquillage sur http://boutique.bourjois.fr

Laisser un commentaire

*