Le chalutier en détail

Le chalutage est la technique de pêche la plus utilisée dans le monde, enregistrant plus de la moitié des captures mondiales. Mais qu’est-ce qu’un chalutier ? Et les chaluts qu’il utilise ? Réponses sur Objets de Légende.

Qu’est-ce qu’un chalutier ?

Un chalutier en pêche est un bateau halieutique qui doit son nom au chalut, le type de filet qu’il utilise. Il pratique ainsi le chalutage.

Cette pratique de pêche fut fortement développée au 20ème siècle, surtout après la Seconde Guerre Mondiale avec le soutien de nombreux Etats et d’instituts spécialisés tels qu’Ifremer en France. Dans les 60, le chalut pélagique commence à devenir de plus en plus courant et les ingénieurs russes mettent au point un nouveau type de chalut encore plus profond.

Le chalutier est donc équipé de plusieurs chaluts. Sa taille et sa puissance varie selon sa zone de pêche (notamment en fonction de son éloignement des côtes) ainsi que les espèces qu’il vise. Les chalutiers vont donc des bateaux-usines aux bateaux plus traditionnels.  Pour les différencier, Ifremer donne la typologie suivante :

  • ·         les chalutiers de « petite pêche », allant de 6 à 12 mètres
  • ·         les chalutiers de pêche côtière, allant de 12 à 19 mètres
  • ·         les chalutiers hauturiers, allant de 20 à 33 mètres
  • ·         les chalutiers industriels, allant de 33 à 55 mètres
  • ·         les chalutiers-congélateurs, supérieurs à 50 mètres.

Zoom sur les chaluts

Les chaluts sont les outils indispensables des chalutiers. Il s’agit de grands filets coniques en forme de poche, tractés par un ou deux navire(s). Dans ce cas, on parlera d’ailleurs de chalutage « en bœufs ».

Les mailles des filets sont adaptées aux espèces ciblées par chaque navire afin de limiter les captures non désirées ou les individus trop petits. Une fois sortie de l’eau, la poche du chalut contenant les poissons est vidée sur le pont ou directement dans la cale du bateau. Selon les espèces visées, plusieurs types de chaluts existent. On en dénombre trois : le chalut de fond, le chalut pélagique et le chalut à perche.

Le chalut du fond est conçu pour capturer les espèces présentes dans les fonds marins comme les poissons plats, les baudroies, l’églefin, le merlan, la langoustine… Le chalut pélagique est lui plus imposant que le chalut de fond et évolue en pleine eau, c’est-à-dire entre la surface et le fond. Il permet de pécher les espèces vivant en bancs concentrés comme le maquereau, les anchois ou encore les sardines.

Enfin, le chalut à perche est utilisé dans les estuaires pour pêcher la crevette et les poissons plats en Atlantique, dans la Manche et la Mer du Nord. Les chalutiers sont ainsi équipés de deux chaluts à perche fixés de chaque côté du navire sur une armature rigide.

Au départ de nombreux portsfrançais, le chalutier est bel est bien un bateau de pêche iconique de la filière, livrant chaque jour de nombreux kilos de poissons dans les différents étals de l’Hexagone.

Laisser un commentaire

*