La canne à pêche

Comme bien d’autres objets du quotidien que nous manipulons sans y penser, la canne à pêche a sa propre histoire. Focus sur cet outil indispensable au pêcheur.

Une évolution assez rapide…

La canne à pêche est au pêcheur ce que l’instrument est au musicien : les deux sont inséparables. Les premières cannes étaient constituées de bambou refendu. Il fallait être très costaud pour la tenir une journée entière à bout de bras ! L’invention de la canne à pêche dites « moderne » est attribuée à Samuel Philippe en 1860. Le bambou laisse alors sa place à un nouveau matériau, le Duralumin, un alliage en aluminium. Ce dernier apporte davantage de rigidité à la canne tout en allégeant son poids.  C’est à un américain, Monsieur Arthur M. Howald, que nous devons la canne à pêche en fibre de verre. Mais c’est un français, Monsieur Dubois qui inventa la canne en fibre de verre creuse : les premières cannes télescopiques étaient nées ! Cocoricooo !

Canne 1

… pour atteindre une mécanique complexe

Aujourd’hui les cannes à pêche sont de véritables petits bijoux. Réalisées en fibre carbone, elles conjuguent légèreté, résistance voire ultra résistance notamment pour celles destinées à la pêche à la carpe ou aux autres carnassiers. La communauté des pêcheurs peut remercier la recherche aérospatiale à l’origine de cette petite révolution technologique. Grâce au carbone le confort de pêche a ainsi été grandement augmenté, sans parler de la précision et de la résonance. Équipés du bon outil, les pêcheurs sont désormais capables de faire des merveilles et de se mesurer à des poissons de plus en plus « éduqués ».

A vous de trouver maintenant la canne à pêche qui conjuguera résistance, puissance et action et qui vous accompagnera dans toutes vos aventures ! Celle qui deviendra, tout comme le Biwy, indispensable !

Enregistrer

Laisser un commentaire

*